Est-il possible d’inclure volontairement un code barre bidimensionnel (code QR ou Datamatrix) sur les boîtes sans avoir à y ajouter les dispositifs de sécurité, si ce code barre n’a pas pour objectif d’identifier et d’authentifier les boîtes ?

Non. Tous les conditionnements sur le territoire français portent un seul datamatrix conformément au Règlement Délégué européen.

Il est possible dans tous les cas d’y ajouter volontairement un second code barre, mais seulement unidimensionnel dès lors qu’il n’affecte pas la lisibilité du code bidimensionnel, et qu’il n’est pas utilisé pour identifier et authentifier les médicaments.nLes détenteurs d’AMM/AIP sont encouragés à exploiter l’espace de stockage disponible sur le Data Matrix pour inclure les informations qu’ils incluraient autrement dans le code QR.

Cela permettrait de minimiser le nombre de codes-barres sur les boîtes et réduirait le risque de confusion quant au code barre devant être scanné.

Une attention particulière doit être faite afin que les robots utilisés soit dans les officines soit dans les PUI hospitalières ne soient pas perturbés par l’existence de plusieurs codes qui génèrent des rejets lors de la lecture.